Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a un an déjà, se tenaient les élections municipales des 23 et 30 Mars 2014.

Les équipes municipales sont en action, soit dans la continuité, soit en infléchissement dans beaucoup de cas, soit en en rupture avec la politique suivie précédemment.

A équipe nouvelle - temps nouveau dans la manière de travailler, de communiquer.

En cas d'alternance, on dit couramment qu'il faut une année pour que la nouvelle équipe marque de son empreinte la politique locale, au moins pour la partie perçue par l'opinion.

Il y a plusieurs raisons à cela:

- L'inexpérience des nouveaux élus, l'enthousiasme ne compense pas toujours la méconnaissance des arcanes de la vie publique territoriale.

- Le temps d'appréhension des dossiers en cours, car la machine municipale continue de fonctionner, il faut prendre le train en marche, et le mode de décision de personnes qui n'avaient pas l'habitude de travailler ensemble demande un temps d'apprentissage.

- Le temps de "remodeler" les équipes de direction des services " Grandeur et servitude de la fonction publique". On ferme sa gueule ou on se démet, disait Jean Pierre Chevènement, entraine quelques fois son lot de mutations ou plus rarement de démissions, les fonctions de Direction des Services et de la Communication devant être particulièrement en phase avec la politique voulue par la Municipalité. Ne parlons pas, dans certaines collectivités des fonctions de Cabinet qui sont par nature des fonctions politiques à l'usage du Maire.

Il est évident que la traditionnelle neutralité de la fonction publique n'est pas en cause. A titre d'exemple, le technicien de la voirie ou des espaces verts, n'est pas impacté particulièrement par les orientations politiques de la Municipalité en place, et en tout état de cause chacun conserve sa liberté d'opinion.

A ce propos, je me souviens que certains d'entre eux m'avaient gentiment fait remarquer "que je n'étais que de passage, contrairement à eux qui avaient déjà vu 3 ou 4 mandats se succéder".

- Enfin, en Mars 2014, le budget était voté par l'équipe précédente et les gros investissements engagés, réduisant fortement les marges de manœuvre de la nouvelle équipe au cours de cette première année de mandat.

C'est donc en 2015, avec le budget 2015, que les nouveaux élus peuvent commencer à marquer de leur empreinte la vie locale, il est vrai aujourd'hui limitée par la réduction des dotations de l'Etat.

Nous sommes en démocratie participative, une majorité d'électeurs a choisi, la nouvelle équipe a 5 ans pour faire ses preuves. Quand le vin est tiré, faut le boire disaient les anciens.

Etienne Remaud

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0