Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le changement brutal de parité de l'euro avec le franc suisse a modifié considérablement les conditions d'emprunt des Collectivités ou personnes qui avaient contracté ce type de prêts. En effet, elles doivent faire face à un accroissement brutal des taux d'intérêt et du montant du capital restant du. Il ne fallait pas être un grand économiste pour comprendre qu'une parité maintenue artificiellement était forcément limitée dans le temps, accroissant ainsi considérablement les risques déjà existants.

Certaines Collectivités sentant le danger se sont désengagées de ce type de prêts il y plusieurs années, comme Les Herbiers, Ce désengagement avait forcément un coût, puisqu'il fallait recourir à des types de prêts plus classiques, à taux d'intérêt fixe ou à variation limitée, pour rembourser par anticipation. Par négligence, ou ignorance, certaines Collectivités, comme celles de la côte vendéenne s'en mordent aujourd'hui les doigts...

Ce que l'on ne vous dit pas:

- C'est que ces Collectivités ont bénéficié pendant de nombreuses années d'un taux d'intérêt extrêmement bas, et s'en vantaient.

- Ces Collectivités, ont été averties par leur organisme prêteur des risques encourus tous les ans et n'ont rien fait.

- C'est qu'il faut en gestion financière agir par anticipation, quand le changement de parité intervient c'est déjà trop tard pour négocier.

Enfin, il serait anormal que les Collectivités qui ont bien géré cette situation financière contribuent à nouveau par je ne sais quelle caisse de solidarité ( à inventer) à payer une seconde fois.

Tag(s) : #Les Herbiers

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :