Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "détricotage" du quinquennat Hollande est bien commencé, n'en déplaise à tous les nostalgiques de cette période calamiteuse pour la France et les Français.

Des esprits chagrins, notamment chez les Républicains qui ne s'en reviennent pas d'avoir perdu cette élection, qualifient de "réformettes" tout ce qui est présenté par le Gouvernement,  regrettant le programme Fillon, remarquable par son ampleur et sa cohérence, mais qui se serait avéré inapplicable en l'état.

Le Républicains n'en finissent pas de se dandiner d'un pied sur l'autre, navigant entre une opposition molle, une opposition constructive, et le ni ni, sur fond de luttes individuelles pour la Présidence du Mouvement, dans un an, en espérant que le temps apaisera les passions et les rancoeurs. Le comble, F Fillon aurait décidé de garder pour lui et son micro parti créé à dessein, les 3 Millions d'euros de boni des primaires...C'est à faire regretter au plus convaincu des Fillonistes les 4 euros de contribution versés à cette occasion.

Et pendant ce temps, le Gouvernement Philippe, appliquant à la lettre les orientations de E Macron, continue, sans éclats, ni déclarations fracassantes de dérouler le programme et de mettre en place les réformes prévues, qui mises bout à bout, modifieront de fait le paysage politique de la France et des français.

Commençons par l'Ecole, Blanquer le nouveau Ministre de l'Education Nationale a complétement détricoté la cote de mailles de NVB qui avait enfermé les enseignants, les élèves et les parents dans un carcan idéologique insupportable. Rétablissement des langues étrangères, réintroduction de l'histoire de France, rétablissement du redoublement, plus grande liberté donnée aux Directeurs, Bac revu et corrigé etc etc, de l'air tout simplement...

Compte pénibilité qui change de nom et qui surtout est simplifié, belle intention que le pouvoir socialiste avait transformé en machine administrative infernale pour les PME et les PMI notamment.

Journée de carence des fonctionnaires rétablie, c'est dans ce corps le plus protégé de la Société Française par son statut que l'absentéisme est le plus élevé. Un comble, ce n'est pas la Corse qui détient ce triste record mais Montpellier, 39 jours d'absences, payées, par employé et par an, sans compter les congés bien évidemment.

Report du prélèvement à la source qui n'apporte rien, sinon rendre l'impôt indolore ce qui est inadmissible, à mots couverts, on parle aussi de revenir sur le tiers payant.

Loi de moralisation de la vie publique, sans Bayrou, mais bien nécessaire quand même

Et bien d'autres encore, à un peu plus long terme, suppression du RSI, de l'ISF, de la Cour de Justice, modification de la Loi Notre ( 2 niveaux sous l'échelon régional), harmonisation des régimes de retraite avec suppression des régimes particuliers, mais le plus important pour l'avenir est la volonté de changer les institutions, 1/3 de parlementaires en moins, introduction d'une dose de proportionnelle, parcours législatif simplifié etc...

" Ce que nous avons à accomplir, c'est une véritable révolution. Les forces adverses sont très puissantes, elles ne sont, ni au Parlement, ni dans la rue, mais tout simplement dans nos têtes, il y a dans chacun d'entre nous un cynique qui sommeille" E Macron concluait ainsi son discours devant le Congrès.

Etienne Remaud

 

 

 

 

  

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0