Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oui, si l'on prend en compte les 57 % de Français qui ne sont pas allés voter, (plus de 25 millions, une paille), non, évidemment sur le plan légal...

La légitimité de cette élection ne peut être contestée, car le résultat, a été acquis conformément à la Loi électorale, a été validé par le Conseil Constitutionnel, sauf quelques recours en examen, mais qui de toute façon ne changeront pas le résultat d'ensemble.

Jean Luc Mélenchon, le parachuté du sud de la France, qui n'est pas à une déclaration tonitruante près a déclaré, tout en profitant du système, que les " résultats d'En Marche n'étaient pas légitimes en raison du fort taux d'absentéisme " comme si les élus de son mouvement "Les Insoumis" n'avaient pas profité du système...

L'absentéisme, ce mal qui ronge les démocraties s'accroit en France comme dans tous les pays et tous les changements de règles envisagés ne résolvent pas le problème.

A propos des législatives en France, les sociologues sont tous d'accords entre eux pour dire que c'est la France de la précarité, qui ne vote pas : des jeunes pour beaucoup, des chômeurs en pourcentage important, des ouvriers en situation précaire, majoritairement des habitants des périphéries...en bref, les Français de l'autre France, celle qui n'espère plus et qui ne croit plus aux promesses...

L'autre France, celle qui a voté et qui a élu la majorité que l'on connaît, majorité légitime ne correspond pas à la véritable image du peuple français. L'observation de la situation sociale des 435 novices qui en découle et, qui se sont retrouvés la première fois à l'Assemblée, qui ont juste terminé leur séminaire de formation ce WE, le démontre aisément. Des pans entiers de la population ne sont pas représentés...

La Loi électorale, avec son système de scrutin majoritaire, favorise les grands partis qui sont surreprésentés à l'Assemblée, au détriment des minorités, le nombre d'élus n'étant pas proportionnel aux nombres de voix obtenues . C'est le Général de Gaulle par la Constitution de 1958 qui a, pour mettre fin à l'instabilité de la 4ème République, avait inauguré ce système. 

Tous les responsables politiques sont d'accords pour introduire une dose de proportionnelle dans les élections législatives, certains dont F Hollande avait imaginé de réduire le seuil de présentation au second tour de 12,5 à 5 %, sans le mettre en place. Certes, cela améliorerait la représentativité donc le nombre de candidats au second tour, mais, ne changerait en rien le résultat. Quant à la proportionnelle intégrale, elle précipiterait la France dans les errements de la 4ème République.

Il s'agit donc de trouver le bon équilibre entre une représentation par circonscriptions et une attribution de sièges en fonction du nombre total de voix obtenues. Plus facile à dire qu'à mettre en place, et quid de l'absentéisme...qui lui, ne diminuera qu'avec une confiance retrouvée...

L'assise politique d'En Marche est quand même fragile, souhaitons à E Macron de devenir le Président de tous les Français.

Etienne Remaud

 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :