Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas de journées sans révélations d'élus (es) et non des moindres pris les mains dans le pot de confiture...

En restera t il, la paire Macron/Philippe devra t elle écarter tous les anciens élus du Gouvernement pour ne prendre que des nouveaux élus ? Ce ne sera pas après le 18 Juin un remaniement ministériel, mais une refonte totale qu'ils devront engager !

On pourrait le penser avec les nouvelles affaires de financement de permanents du siège des partis sur les fonds européens normalement dévolus à la rémunération des attachés parlementaires européens. Cette pratique me semble t il était très largement répandue à une certaine époque, par  tous les députés européens qui n'utilisaient pas les fonds qu'ils percevaient selon l'usage prévu par la Loi.

C'est ce qui est reproché officiellement à Bayrou, Sarnez et le Front National, tous les autres et, ils seraient très nombreux, se terrant dans un silence coupable appliquant à la lettre le "Pas vu pas pris). La justice s' est emparée de ces nouvelles affaires suite aux plaintes déposées et aux enquêtes préliminaires lancées...Sera t elle aussi rapide et efficace que dans l'affaire Fillon ? On peut en douter quand on pense aux dégâts que ces affaires si elles aboutissaient à des mises en examen causeraient dans l'opinion et au parcours jusque là sans faute du Président Macron.

L'affaire Ferrand, n'est pas de même nature, frôlant les limites de l'illégalité, il réalisé avec sa compagne un bon coup financier, et, ses électeurs n'ont pas l'air de lui en tenir rigueur. Reste l'affaire de la vente de sa permanence électorale Si Ferrand ne peut apporter la preuve que son achat a été financé sur ses propres deniers, mais pas par des fonds publics (Indemnités parlementaires) l'affaire peut prendre une toute autre tournure. Il a pour lui que cette pratique est extrêmement répandue et que tirer un fil est risqué quand on pense à toute la pelote qui est derrière...

Et dans le même temps, Bayrou qui est décidément ingérable, )E. Philippe avait pourtant raison de lui rappeler qu'il ne voulait pas d'ingérence des Ministres dans les médias après le coup de fil de Bayrou à la Direction de France 2), se prépare à présenter son projet de Loi sur la Moralisation de la Vie Publique...

Avec toutes ces affaires, les anciennes et les nouvelles, Bayrou est évidement le mieux placé pour savoir ce qu'il faut interdire...à défaut de savoir ce qui est souhaitable.

En attendant, les candidats en lice font la chasse aux étiquettes, celle de Macron tient évidemment le haut du pavé, alors que celle des Républicains et des Socialistes s'avèrent très négatives. Regardez  attentivement les dernières professions de foi des candidats, de subtiles évolutions apparaissent montrant que pour gagner et c'est bien connu "il faut toujours parier sur le bon cheval"

Etienne Remaud

 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :