Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Etroitement associées dans la tradition populaire, l'Epiphanie et la Galette des Rois se fêtent le 6 Janvier, et dans les pays, dont la France où ce jour n'est pas férie comme en Espagne, c'est le premier Dimanche de l'année nouvelle qui est retenu .

- Une date dans le Calendrier Lunaire:

L'Epiphanie fait partie du Cycle Lunaire de Noël qui atteint son apogée le 22 Décembre, début du solstice d'hiver et se termine le 6 janvier. Il annonce l'allongement de la lumière du jour en prélude au printemps qui vient.

- Une fête païenne:

C'est la fête où l'on" tire les rois". Dans l''Antiquité, avec les Romains, elle s'appelait "les Saturnales" duraient 7 jours et au cours desquelles, la hiérarchie sociale et la logique des choses étaient inversées, entre les Maitres et les Esclaves par exemple, entre les soldats, celui qui tirait le roi commandait, inversant la hiérarchie, entre les dignitaires et leurs sujets...

Pendant les saturnales, toutes les critiques, parodies, étaient possibles, et le Roi d'une semaine, tiré au sort, disposait de tous les pouvoirs, autorisant tous les défoulements...

Intéressant, et si l'on transposait les Saturnales aujourd'hui ?

- Une fête chrétienne:

Où, le Messie, engendré dans la lignée de David, entre dans le Monde, dans toute sa diversité avec les Rois Mages, symboles de la dimension universelle du Message Evangélique.

Symbolique très forte, que l'histoire a construit de toutes pièces. Selon l'Evangéliste Saint Matthieu, des Mages, Savants, Erudits, avertis par une étoile qui brillait plus que les autres (qui serait l'Etoile du Berger) signe que le Messie attendu était arrivé, se mirent en route . La tradition a voulu qu'ils soient trois, représentant les 3 grands continents, porteurs de cadeaux; Melchior, vieux, barbu et blanc, représentant l'Europe, portant l'or, Gaspard, jeune, au teint coloré, représentant l'Asie et portant l'encens, et Balthazar, noir, représentant l'Afrique et portant la mirrhe. Les peintres au fil du temps ont immortalisé des centaines de fois cette représentation symbolique qui perdure en l'état dans nos crèches .

L'imaginaire est sans limite, puisque ces 3 Mages célèbres ( qui n'ont jamais existé nommément)ont leurs reliques exposées dans une chasse de la Cathédrale de Cologne.

- une fête populaire:

Selon un sondage, 97 % des Français fêtent l'Epiphanie et 70 % d'entre eux tirent les Rois avec une galette en forme de couronne ensoleillée ( réf à la lumière) fourrée à la frangipane. Des figurines en faïence ont progressivement remplacé la fève. La tradition veut que l'on partage la galette des Rois en autant de parts que de convives plus une, la part du pauvre, l'attribution de la première part étant déterminée par l'enfant de la famille le plus jeune, caché sous la table...

Le personne qui est sacrée Roi ou Reine, coiffée d'une couronne choisit celui ou celle qu'il ou elle veut honorer, Roi ou Reine d'un jour, sans pouvoir, sinon de remettre cela le lendemain...C'est ainsi que va le commerce.

Ainsi, à Paris, la corporation des Boulangers Pâtissiers remettait en grande pompe ( au cas où on oublierait) une galette géante à l'Elysée, sans fève bien entendu car on est en République. C'est Giscard d'Estaing qui en 1975 avait initié cette coutume bien sympathique.

Notre monarque républicain, la continuera t il, ou la sacrifiera t il sur l'autel du laïcisme, en raison de son gout trop prononcé ?

Cette année encore, à Brest et dans d'autres grandes villes, les couronnes permettant de tirer le rois sont interdites dans les cantines en raison de la crispation idenditaire qu'elles pourraient provoquer...

Laissons ces vaines querelles de coté, et fêtons comme il se doit, et selon nos convictions l'Epiphanie. en tirant les rois.

Etienne Remaud,

PS : N'oubliez pas de fêter aussi les Tiphaines et Théophanes.

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0